Le mobilier de Pensart entre en scène

 In Mobiliers

Spectacle

Le mobilier de Pensart entre en scène

Abyss de Stéphanie Roussel

Les meubles & les objets insolites de Pensart s’invitent sur scène pour un spectacle de théâtre et de danse incontournable !

Venez découvrir la sculpture aragne en dialogue avec les « ailes du désir », la nuit équilatérale se bousculera dans des « souvenirs chiffonnés », la ménade invisible dansera sur des petites notes invisibles… Il y aura une roue de bicyclette et d’autres objets pour faire vivre les mots dans l’espace !

C’est le 3 juin, à 17H au théâtre des passerelles, 17 rue Saint Clair Pontault-Combault. ​Durée 1h. Entrée 6€ sur réservation au 01 60 37 29 90

Le mobilier de Pensart entre en scène

Conception, mise en scène, chorégraphie, scénographie : Stéphanie Roussel
Danse : Marie-Christine de Gouveia,
​Gabrielle Pili
Voix, faits et gestes : Karolyne Decerle
Objets : Laureline Dalmau (Pensart)
Texte : Peter Handke, Les Ailes du désir

Musique : The Noise Consort
flûte et composition : Philippe Renard
clavecin, electro acoustique et composition : Gabriel Urgell
composition : Benjamin Morando​

Le mobilier de Pensart entre en scène

Au milieu
d’objets singuliers, de manipulations,
d’audace, de bruits, de peu de silence
d’allées et venues, d’obstination, de bousculades,
de souvenirs chiffonnés, d’élans qui claquent, de chutes,
d’élans qui planent, de beaucoup de chutes,
d’ombres portées, de reflets, de visages

… trois âmes vagabondent.

​Le spectateur est invité à se laisser porter de manière intuitive et sensorielle. Entre narration et abstraction, ABYSS s’est construit à partir d’un ensemble de pièces musicales que Noise Consort m’a confiées. J’y ai mis du désordre, en ai choisi certaines, les ai combinées, enchainées de multiples manières jusqu’à trouver une suite qui m’apparaisse cohérente. Puis la danse s’est écrite, il lui fallait le silence. Enfin elle s’est inscrite, lentement, pas à pas, par petites notes, comme on répare le mécanisme d’une horloge. J’ai le sentiment aujourd’hui d’avoir construit une histoire à double tranchant, l’une, comme pour réparer quelque chose de la musique, et l’autre pour s’y engloutir ou s’y perdre.

Stéphanie Roussel

Le mobilier de Pensart entre en scène
Articles récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contactez nous

Nous ne sommes pas disponible pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email et nous reviendrons vers vous, le plus rapidement possible.

Not readable? Change text. captcha txt
0

Commencez à taper et appuyez sur Enter pour rechercher

Les + consultés en Juillet : Photos => "Photographie d'Affiche déchirée - La servante écarlate - The Handmaid's Tale" - Ignorer

meuble-bois
%d blogueurs aiment cette page :